Home » Santé » Le tabagisme, ennemi numéro un des sportifs

Fumer est, pour certains, une manière de décompresser, tout comme la pratique du sport. Pourtant, des adeptes du sport ne trouvent aucun problème à consommer du tabac. Malgré cette constatation, les consommateurs sont exposés à de nombreuses maladies des poumons, comme les infections et inflammations. Le tabac comprend des substances toxiques et lourdes qui réduisent les performances des sportifs.

Les dangers du tabac chez les sportifs

Le système respiratoire est la première victime de la consommation du tabac, or ce sont les poumons qui effectuent le plus d’effort dans la pratique de sport. Comportant des substances toxiques comme le goudron, la fumée qui passe par la voie respiratoire agresse les muqueuses et les tissus. Fumer entraine une malnutrition pulmonaire étant donné que le monoxyde de carbone contenu dans une cigarette de tabac agit sur l’hémoglobine. Cela empêche les poumons de fonctionner aisément. Lors d’un effort physique, le sportif peut constater une gêne respiratoire à cause de l’irrégularité du battement cardiaque et de l’importance de la pression artérielle. La nicotine, de son côté, altère les alvéoles à chaque bouffée, et diminue les capacités du consommateur dans la respiration. Pour le cas d’un sujet dans la quarantaine et plus, la consommation de cigarette à tabac lui expose aux risques d’infarctus du myocarde. Ce cas pourrait se présenter lors de la pratique de sport d’endurance, comme la course à pied ou le soulèvement de poids.

Le tabac, facteur de diminution de performances sportives

Le cœur, les poumons et les muscles sont tous les trois victimes de dysfonctionnement en cas de tabagisme d’un sportif. Le tabac est un important facteur de réduction des performances. En témoigne l’augmentation du rythme cardiaque qui provoque rapidement un essoufflement lors d’une course, du mouvement prolongé des bras ou lors du soulèvement d’un objet lourd. Après un effort physique, le pratiquant de sport a également du mal à récupérer son énergie. Pour le bon fonctionnement musculaire, pulmonaire et cardiaque, un sportif a besoin de s’alimenter suffisamment d’oxygène. Cependant, la consommation de tabac encombre l’oxygénation du sang qui circule dans tout l’organisme.

La cigarette électronique, une solution par substitution pour les sportifs fumeurs

Vapoter est une solution possible pour les sportifs qui n’arrivent pas à se défaire de la cigarette. Bien que la cigarette électronique puisse contenir des substances qui peuvent nuire à la santé, le taux de toxicité est considérablement inférieur à celui d’une cigarette de tabac. Si une tige traditionnelle contient de la nicotine, du goudron et d’autres produits qui altèrent directement le poumon, le liquide cigarette électronique, est plus léger. Certains vapoteurs affirment même connaître une amélioration de la respiration dans la consommation de cigarette électronique. Suggérée comme solution antitabagique, cette dernière facilite le sevrage à la cigarette classique. Le fumeur peut se donner satisfaction à chaque bouffée tout en pratiquant du sport, et n’a pas à subir les conséquences de la consommation du tabac. Selon les vapoteurs sportifs, le taux de nicotine que contient le liquide cigarette electronique améliore considérablement les capacités du corps, comparé au fait de fumer du tabac.